Páginas

Friday, October 3, 2014

Prendre conscience de la valeur de nos données personnelles... Cela changera-t-il le statu quo de la communication en ligne?

Datacoup est une plateforme new-yorkaise de monétisation des données personnelles lancée début septembre, qui donne aux particuliers la possibilité de gagner de l'argent en mettant à disposition leur données personnelles, tout en sachant exactement comment tous ces détails de leurs vies privées sont utilisés.

Cette plateforme veut offrir aux entreprises des données plus fiables car elles sont mises à disposition directement par les consommateurs. Pour les consommateurs la différence entre Datacoup et d'autres plateformes de vente de données réside dans la transparence des opérations.

Le lancement d'initiatives telles que Datacoup symbolisent un changement de paradigme dans la communication digitale telle qu'on la connait aujourd'hui: le consommateur peut commencer à se sensibiliser au fait que ses données sont précieuses aux yeux entreprises, et que les réseaux sociaux sont déjà en train de les rentabiliser.

Pendant une décennie, des services comme Facebook, ont habitué l'utilisateur à croire que ses données personnelles n'avaient pas de valeur économique. Facebook s'est positionné comme leader des annonces personnalisées grâce aux données personnelles de ses utilisateurs, et ne s'arrête pas aux périmètres de son réseaux social. "Facebook vient de lancer une nouvelle offensive dans la publicité en ligne avec la plate-forme Atlas. Cette technologie devrait permettre de suivre l'utilisateur sur différents supports ainsi qu'en dehors du réseau social."

ELLO
Damien Douani (Nouvel Observateur), au sujet de la croissante popularité du nouveau réseau social Ello, un réseau (disponible seulement en version bêta et sur invitation), estime que la seule offre qui nous ferait définitivement quitter Facebook pour un autre service, serait que le réseau paye les utilisateurs pour leurs informations personnelles en contrepartie de financements de marques. Mais à ce jour aucun réseau n’a osé mettre en place une telle stratégie.

Ello (une fusion entre Twitter et Tumbr) a été présenté comme le nouveau prétendant au titre de Facebook: son objectif est de rassembler des communautés déçues par le modèle classique du réseau social, qui se finance via la pub et la commercialisation des données de ses utilisateurs. Ello déclare dans son manifeste: "Un réseau social ne devrait pas être un outil pour tromper, contraindre ou manipuler – mais un lieu où tisser des liens, créer et célébrer la vie."

Une majorité d’internautes seraient prêts à accepter le suivi de leurs données digitales en toute transparence en échange de contreparties


Sur la base d’une enquête réalisée avec Toluna auprès de 1 000 internautes de 15 à 64 ans, Havas Media Group France a publié le 25 septembre une étude qui dresse un premier état des lieux sur le rapport des Français à la Data. Cette étude décrit les différents types d'utilisateurs par rapport à leur "ouverture" concernant la gestion de leurs propres données: le Data Native, le Data Stratège, le Data Fataliste, le Data Parano et le Data Détendu.

Selon l'étude une majorité d’internautes seraient prêts à accepter le suivi de leurs données digitales en toute transparence en échange de contreparties: 45,2% des interviewés sont ouverts à une contrepartie financière et 41,6% sont ouverts à des contreparties non financières.

Les utilisateurs semblent prêts à ce type de plateformes, mais il en reste encore à voir les alternatives que les marques proposeront dans cette course à la valorisation croissante de nos données dont elles ont besoin pour s'adresser chaque fois de façon plus personnalisé aux consommateurs.

Tant que les utilisateurs continueront à penser que la vente de leurs données n'a pas d'intérêt, le modèle publicitaire actuel pourra continuer; mais si des initiatives comme Datacoup ou Ello prospèrent, le secteur de la communication en ligne pourrait changer de paradigme. 

Pour John C. Havens, il s'agit d'apprendre aux gens à "débloquer la valeur de leurs données" et à réclamer leur valeur numérique et cela perturberait le statu quo. Le contrôle des données par les utilisateurs changerait la manière dont ils se protègent et participent à la régulation de l'utilisation des données.