Páginas

Friday, March 22, 2013

Le mouvement contre le discours de haine recrute des jeunes bénévoles pour stopper la discrimination en ligne


L'internet , les réseaux sociaux et les différents nouveaux canaux d'expression en ligne nous ont permis ces derniers années de prendre la parole d'une façon sans précedents. Cependant cette révolution technique donne pied aussi à des facilités pour la propagation de discours de haine sous diverses formes.


C'est dans ce contexte qu'est née l'initiative du Mouvement contre le discours de haine, une campagne de la Comission Européenne destinée aux jeunes pour défendre les droits de l’homme en ligne, lancée jeudi 21 mars, journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.

Selon la Comission Européenne le discours de haine, "couvre toutes les formes d'expression qui propagent, incitent, promeuvent ou justifient la haine raciale, la xénophobie, l'antisémitisme ou d'autres formes de haines fondées sur l'intolérance, y compris l'intolérance qui s'exprime sous forme de nationalisme agressif et d'ethnocentrisme, de discrimination et d'hostilité à l'encontre des minorités, des immigrés et des personnes issues de l'immigration".

Le rapport annuel de la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH), a dévoilé qu'en 2012, en France, les actes et menaces à caractère raciste et antisémite connaissent une courbe de progression alarmante de 23%. 



Le mouvement contre le discours de haine a pensé que pour faire face à cette propagation du discourse de haine en ligne il fallait faire appel aux jeunes engagés européens.  Il met à leur disposition, pour les aider à identifier ces manifestations de haine, un module d’apprentissage sur le discours de haine et d'autres outils qui font partie de la campagne. Consultez le site de la campagne ici: http://www.nohatespeechmovement.org/